Marie Tudor
Cristiana Reali sur les planches de la Pépinière

Douze acteurs sur scène : dix hommes, deux femmes. Deux femmes vêtues de deuil dans un tombeau, voilà l'amour tel qu'il est décrit par Hugo dans cette pièce. Dans cet univers profondément masculin, une Reine se débat, tente de rester debout, luttant pour avoir le droit d'aimer.

« Il y a deux manières de passionner la foule au théâtre : par le grand et par le vrai. Le grand prend les masses, le vrai saisit l'individu. Le but du poète dramatique doit donc toujours être le grand comme Corneille ou le vrai comme Molière ; ou mieux encore et c'est ici le plus haut sommet où puisse monter le génie, d'atteindre tout à la fois le vrai et le grand, le grand dans le vrai, le vrai dans le grand comme Shakespeare le fait. Marie Tudor est un effort de plus vers ce but rayonnant. Quelle est en effet la pensée que je  tente de réaliser dans Marie Tudor ? Une Reine qui soit femme. Grande comme Reine. Vraie comme Femme. »

Victor Hugo, 17 Novembre 1833

 


 
     
 
droits réservés
droits réservés
droits réservés
droits réservés
droits réservés
droits réservés
droits réservés
droits réservés
droits réservés
droits réservés
 
     
 
   
DONNER VOTRE AVIS
Vous avez vu cette piéce et souhaitez partager votre avis, n'hésitez pas ... le théâtre cela se partage
*
*
*
* champs obligatoires
 
7 Rue Louis le Grand - 75002 Paris - Loc. 01 42 61 44 16
        
MENTIONS LEGALES | COOKIES